Cime de l'Aspre

La voie classique pour la Cime de l'Aspre est au départ du Hameau des Tourres, comme décrit dans le guide Randoxygène. L'itinéraire bis décrit ici démarre plus bas, à Châteauneuf-d'Entraunes, et permet de rajouter 400 mètres de dénivelé.


Localisation : Haut-Var
Dénivelé : 1.200 mètres sur 16 km
Départ : Châteauneuf-d'Entraunes

A la sortie de la forêt, la Cime de Pal
A la sortie de la forêt, la Cime de Pal
Sur la crête de la Colletta
Sur la crête de la Colletta
La cabane à la balise 203
La cabane à la balise 203
Au Pas de Trotte
Au Pas de Trotte

De la Chapelle Saint-Antoine (1.282 mètres) au nord du village, au début de la piste des Tourres, emprunter le GR52A au départ de la balise 200. Le sentier traverse des marnes grises, avant de franchir facilement une imposante falaise et entrer dans le Bois de Pinatelle. Là, à la balise 199, prendre la direction du Collet de Sen, où le sentier aura tendance à disparaître sous les hautes herbes.

L'objectif, même si l'on perd le sentier, est de contourner par la droite la Colletta, environ 50 mètres sous son sommet, pour arriver à niveau à la bergerie en demi-lune située à la balise 203.

De là, deux options :

- Celle que nous avons choisie à l'aller, et qui consiste à suivre le sentier jusqu'à la balise 212, mais il faudra en deux endroits traverser des marnes fortement ravinées, et rendues glissantes par des petits ruissellements d'eau. De là, traverser nord-est pour rejoindre une ancienne piste de 4x4 qui amène à la crête.

- Celle de notre retour, mais conseillée dans les deux directions, est de suivre la crête évidente de la Cime de Chamoussillon (2.158 mètres) d'où l'on rejoint presque à plat le Pas de Trotte.

Il reste à gravir les 350 mètres de dénivelé de la crête jusqu'à la Cime de l'Aspre (2.471 mètres), où le petit refuge non-gardé mais ouvert vous apprendra plein de choses sur le passé astronomique du lieu.

Retour par le même itinéraire.



[Télécharger la trace GPX]