Mont Chaberton

Un classique dans le Briançonnais, très prisé par les randonneurs italiens, qui y viennent pour un pique-nique, toute la famille entre 5 et 75 ans, malgré le dénivelé conséquent.


Localisation : Briançonnais
Dénivelé : 1250 mètres sur 14 km
Départ : Montgenèvre

Le Chaberton se découvre
Le Chaberton se découvre
La montée au-dessus des Sept Fontaines
La montée au-dessus des Sept Fontaines
Foule des grands jours au sommet
Familles italiennes au sommet
Les batteries du Mont Chaberton
Les batteries du Mont Chaberton

Au bout de Montgenèvre, prendre la petite route qui monte vers le village de vacances. Se garer à hauteur de la piste qui part à gauche, et que nous allons emprunter.

La piste devient sentier peu avant une intersection, où la balise nous envoie vers le Mont Chaberton. Après la traversée du lit du Rio Secco, fort justement à sec, la montée démarre enfin. D'abord tranquillement, puis, après la ruine aux Sept Fontaines, sèchement. C'est la partie la plus ingrate du parcours, car le sentier est jonché de petits cailloux qui glissent sous les pieds.

Mais le Col du Chaberton (2.674 mètres) est vite atteint, et l'on découvre le large sentier (et ses innombrables raccourcis) qui mènent au Mont Chaberton, à 3.131 mètres.

Peu avant l'arrivée, le sentier rejoint la crête, où l'on distingue deux anciennes casernes perchées au-dessus du vide. Jusqu'à 340 soldats italiens ont occupé les lieux, où d'intenses échanges de projectiles avec les positions françaises ont eu lieu en juin 1940. Redevenu paisible, l'imposant plateau sommital , de la taille d'un terrain de football, permet d'accueillir les innombrables randonneurs qui s'y reposent, avant un retour par le même parcours qu'à l'aller.



Trace recréée manuellement
[Télécharger la trace GPX]

Autres idées de randonnées pas loin ...