Topo : Sommet de Valdemars du Gros Tapy

Même si cette randonnée commence par une montée en télésiège, elle est, sur un passage, techniquement un peu engagée. Le vide des deux côtés dans la brèche, puis une vingtaine de mètres à gravir dans une pente assez forte, avec comme seules prises des roches qui s’effritent. Et jusqu'à la Baisse de Valdemars, aucune sente ou cairn pour nous guider..


Localisation : Val d'Allos
Dénivelé : 550 mètres sur 14 km
Départ : Seignus d'Allos

Vue sur la Foux d'Allos, au fond la Grande Séolane
Vue sur la Foux d'Allos, au fond la Grande Séolane
Du Sommet de Valcibière vers le Gros Tapy
Du Sommet de Valcibière vers le Gros Tapy
Le vallon de Valdemars, que nous emprunterons à la descente
Le vallon de Valdemars, que nous emprunterons à la descente
En arrivant sur la brèche dans la Crête de Valdemars
En arrivant sur la brèche dans la Crête de Valdemars
Au-dessus de la brèche dans la Crête de Valdemars
Au-dessus de la brèche dans la Crête de Valdemars
Descente de la Crête de Valdemars
Descente de la Crête de Valdemars
La dernière crête pour arriver au Sommet de Valdemars
La dernière crête pour arriver au Sommet de Valdemars
La crête de Valdemars et la brèche, vues de l'autre côté
La crête de Valdemars et la brèche, vues de l'autre côté

Du Seignus d'Allos, emprunter les télésièges du Clos Bertrand puis du Gros Tapy pour s'économiser 850 mètres de montée.


Suivre la crête herbeuse qui part plein est et passe par le Sommet de Valcibière puis la Tête de Pra Bertrand avant de descendre rejoindre la Crête de Valdemars. Après deux imposants cairns, l'on monte en direction d'une brèche. Celle-ci s'atteint sans passer ni trop haut à cause de roches infranchissables, ni trop bas à cause de la pente, mais environ 15 mètres sous les roches.


L'on rejoint le fond de la brèche, avec une vingtaine de mètres à parcours sur le fil un peu vertigineux de la crête. De l'autre côté, après une vingtaine de mètres de pente forte, l'on atteint l'herbeux où la progression est aisée. Monter en diagonale rejoindre une pierre de couleur jaunâtre, d'où le sommet à la côte 2.541 est visible.


D'après les anciennes cartes, c'était là que se trouvait le Sommet de Valdemars. Mais il a été déplacé plus tard par un cartographe vers son nouvel emplacement, un kilomètre plus à l'est. Et pour le rejoindre, nous continuons notre progression au col sans nom à la cote 2.396. Juste avant d'y arriver, un bloc rocheux blanc semble barrer le passage. Mais en cherchant bien, il y a un passage sans difficulté qui démarre sur sa gauche, puis revient à droite en terminant la descente.


Face à nous, un nouveau cairn imposant planté sur une butte. Monter tout droit pour le rejoindre, cela est bien plus facile qu'il n'y paraît de loin. Il ne reste plus qu'à atteindre le Sommet de Valdemars, en progressant à droite sous la crête, le plus possible dans l'herbeux.


Le Sommet de Valdemars se remarque par ses deux sommets, avec chacun un cairn : c'est le second, à 2.559 mètres, qui sera le point culminant de la journée. Pour qui a envie d'encore un peu de dénivelé, en l'occurrence environ 200 mètres, il est possible de faire un aller-retour au Sommet du Caduc.


Redescendre le long de la crête à la Baisse de Valdemars (aussi nommée Col de Valdemars ou Col du Mourre Gros), où nous attend un sentier qui après quelques virages, atteint le lieu nommé Valdemars, où la balise exagère d'un bon kilomètre la distance qu'il reste à parcourir.


L'on prend donc la direction d'Allos et du Seignus, pour passer au-dessus de la Maison Forestière de Valdemars. Là, la végétation est tellement luxuriante que les fleurs vous chatouillent les aisselles ! Le sentier entre dans le Bois de la Laune, et, après une jolie descente dans les champs de la Valminette, arrive sur une piste. Il ne reste plus qu'à suivre celle-ci jusqu'à arriver au télésiège de la montée, dont l'on rejoint le départ soit droit dans la piste de ski, soit par un petit sentier qui démarre juste avant le Seignus Haut.



[Télécharger la trace GPX]

Autres idées de randonnées pas loin ...