Topo : Calanques de Sugiton, Morgiou et Sormiou

Découverte en boucle des Calanques de Sugiton, Morgiou et Sormiou, avec un retour par les crêtes.


Localisation : Marseille
Dénivelé : 700 mètres sur 16,5 km
Départ : Marseille, Domaine de Luminy

Arrivée dans la Calanque de Sugiton, avec le Torpilleur
Arrivée dans la Calanque de Sugiton, avec le Torpilleur
Calanque de Sugiton et Cap Morgiou
Calanque de Sugiton et Cap Morgiou
L'échelle à la sortie de la Calanque de Sugiton
L'échelle à la sortie de la Calanque de Sugiton
En arrivant dans la Calanque de Morgiou
En arrivant dans la Calanque de Morgiou
Le petit port de Morgiou
Le petit port de Morgiou
Sur la Crête de Morgiou au-dessus du Cap Morgiou
Sur la Crête de Morgiou au-dessus du Cap Morgiou
Vue plongeante sur la Calanque de Sormiou
Vue plongeante sur la Calanque de Sormiou
La Calanque de Sormiou vue de la crête
La Calanque de Sormiou vue de la crête

En termes d'orientation, les calanques de Marseille peuvent révéler quelques pièges : le balisage n'est souvent pas très clair, la carte IGN papier dédiée au site et les panneaux indicateurs aux entrées ne montrent pas tous les itinéraires, et la carte IGN Top 25 en ligne est un peu brouillonne. Du coup, l'on y croise sur les sentiers de nombreux randonneurs perplexes devant leur bout de carte, cherchant leur chemin.


Nous allons donc essayer d'être le plus précis possible pour décrire ce magnifique parcours entre mer, roches calcaires et garrigue, sans oublier de signaler les quelques difficultés techniques, avec de petites marques posées sur la carte ci-dessous. En période estivale, ne pas oublier de consulter avant de se lancer la Carte d'accès aux massifs forestiers.


Se garer dans le Domaine de Luminy vers l'entrée de l'université, et monter en direction de l'Ecole des Beaux-Arts, où une large piste s'enfonce dans la pinède pour rejoindre au bout de 1,5 km le Col de Sugiton. Avancer un peu vers la piste en face de soi, et une inscription sur un rocher confirme bien la direction de la Calanque de Sugiton.


350 mètres plus bas, ne pas rester sur le GR 51, mais bien tourner à droite en suivant les marques rouges, pour plonger par de nombreux lacets jusqu'à la fin de la piste où l'on est au pied de la Falaise des Toits. Au bout d'une sorte de balcon, c'est un étroit sentier qui descend droit vers la mer et le rocher du Torpilleur, puis tourne à droite pour contourner le fond de la calanque et sa minuscule plage.


Juste après la plage, le sentier monte brutalement jusqu'à un rocher sur lequel est fixé une échelle d'une quinzaine de barreaux. En haut de l'échelle, une chaîne métallique aide à se hisser hors de cette petite difficulté, et le sentier qui contourne le Cap Sugiton nous amène à la seconde difficulté du jour.


Il s'agit d'une descente d'une vingtaine de mètres de long dans une pente raisonnablement forte, avec des prises pour les pieds et les mains, mais sur une roche tellement patinée par les passages de randonneurs qu'elle en est devenue presque glissante comme de la glace. Notre conseil : prendre tout son temps pour chercher et assurer chaque prise, sans tenir compte des autres randonneurs en haut et en bas qui attendent leur tour pour passer.


La récompense de cette petite péripétie sera l'arrivée sur le petit port de pêche tranquille de Sormiou, que l'on quittera par la sente aux marques noires tout au bout du quai. Cette sente monte progressivement jusqu'à l'intersection avec le sentier aux marques bleues qui dessert le Cap Morgiou. S'en suit une raide montée de 140 mètres dans les petits cailloux instables pour atteindre la Crête de Morgiou, que l'on va longer jusqu'à rejoindre un gros cairn nommé le Carrefour.


Emprunter le sentier aux marques rouges qui nous amène au-dessus de la Calanque de Sormiou. Au début de la descente, un nouveau passage glissant, mais long de seulement 3 ou 4 mètres, avant de descendre presque facilement jusqu'à la plage de sable de Sormiou.


Remonter en longeant les maisons pour rejoindre le sentier vers le Col de Sormiou, juste sous lequel on privilégiera les raides lacets de la route pour une fin d'ascension plus confortable. Du col, prendre la piste à droite, en notant bien les marques rouges et blanches toujours bien présentes, que l'on ne quittera plus jusqu'au Col de Sugiton. Seul petit piège, tourner à gauche où nous avons mis une marque "Bifurcation du sentier", sous peine de se retrouver au Carrefour décrit plus tôt !


Cinq cent mètres avec d'arriver au Col de Sugiton, l'on distingue et rejoint par un petit raccourci la grande piste du matin qui nous ramène à Luminy.



[Télécharger la trace GPX]

Autres idées de randonnées pas loin ...