Vieux Chaillol

Fier sommet qui domine le Gapençais et le Champsaur, le Vieux Chaillol, qui culmine à 3.163 mètres, requiert quelques efforts. Topo dédié à Pierre Fassbind.


Localisation : Champsaur
Dénivelé : 1.450 mètres sur 17 km
Départ : Chaillol 1600

Au Col de la Pisse
Au Col de la Pisse
La montée au-dessus du Col de la Pisse
La montée au-dessus du Col de la Pisse
Col de Côte Longue
Col de Côte Longue
Vestiges du canal de Malcros
Vestiges du canal de Malcros
La Cabane des Parisiens au Col de Riou Beyrou
La Cabane des Parisiens au Col de Riou Beyrou
La montée finale au Vieux Chaillol
La montée finale au Vieux Chaillol
Sur le Vieux Chaillol
Sur le Vieux Chaillol
Du sommet vers les trois cols du jour
Du sommet vers les trois cols du jour

Rejoindre la station de Chaillol 1600, la traverser et monter la piste carrossable pour se garer au premier parking, à la côte 1.700. Continuer le long de cette piste, jusqu'au premier virage où l'on emprunte la Piste des Cabanes. Six cent mètres plus loin, deux itinéraires sont proposés pour accéder au Col de la Pisse. Nous avons préféré pour l'aller celui de gauche, plus court, mais plus raide. Il y a 600 mètres de dénivelé à franchir, d'abord dans la forêt, puis à découvert par une longue traversée pour se retrouver sous le col, que quelques lacets permettent de rejoindre.

Du Col de Pisse (2.354 mètres), l'objectif de la journée est en vue. Attention, car l'on entre là dans le Parc National des Ecrins, où notamment les chiens sont interdits. Le sentier s'élève au début le long des vestiges du Canal de Malcros puis monte progressivement vers le Col de Côte Longue, d'où l'on rejoint le Col de Riou Beyrou (2.695 mètres) et sa Cabane des Parisiens. Le lieu est chargé de l'histoire du canal, que vous pourrez découvrir dans cet article Le Canal de Malcros. Vieux Chaillol.

Il reste encore le dernier tiers du dénivelé à gravir, en partant par les cairns juste derrière la cabane. De là, il y a presque autant d'itinéraires que de cailloux sur la montagne. A la montée, nous sommes restés vers la gauche, pour atteindre de manière assez directe le plateau qui commence vers l'altitude 3.050 mètres, alors qu'au retour nous avons plutôt privilégié la crête d'avec la Vallée du Tourond.

Sur le chemin du retour, sous le Col de la Pisse, nous avons pris le chemin de gauche pour redescendre par la forêt de l'Avernie, où le sentier s'éternise en lacets au milieu d'une végétation luxuriante.



[Télécharger la trace GPX]