Cartographie dans les GPS - Mercantour ... un blog

Cartographie dans les GPS

Vectoriel et raster, quézaco ?

Beaucoup d'idées fausses chez les possesseurs de GPS de randonnée, alors voici un peu de vocabulaire informatique, sur des concepts qui regroupent aussi des mots barbares comme bitmap ou scannérisé.
Raster et vecteur

Pour définir une image vectorielle, il y a besoin de très peu d'informations. Dans l'exemple, qui présente un bout de courbe de niveau, juste les cordonnées des points de départ et d'arrivée des lignes, et la couleur. Soit ici 8 valeurs de points et 3 valeurs de couleur. Pour la même simple forme dans une image raster, également dénommée bitmap, plus d'une centaine de coordonnées de points, heureusement compressés par de judicieux algorithmes mathématiques.


Et sur l'écran de mon GPS, quelle différence ?

Carte vectorielle et carte raster

La même zone, le sommet du Mont Mounier, à la même échelle.
A gauche, les données vectorielles "Topo France v3 Sud Est Pro" vendue par Garmin. A droite, la carte raster IGN 1/25000°.
La richesse des détails de la carte de droite est incomparable, avec une finesse des courbes de niveaux, et même la représentation des rochers.


Alors pourquoi ne pas généraliser le raster ?

Deux raisons principales, la quantité de mémoire nécessaire et le prix.
Pour représenter les 100 km2 autour du Mont Mounier, soit approximativement un carré entre Valberg, la Cime Nègre de l'Alp, le Mont Gravières et Roubion :
- Vecteur : 700 Ko, pour environ 0,10€,
- Raster : 7000 Ko, pour envion 1,30€.
Le raster se paye donc fort cher, avec 10 fois plus de place mémoire, et un prix 10 fois plus élevé.
[Ces comparaisons ont été faites sur la base des cartographies disponibles pour les appareils Garmin].


En conclusion ...

La cartographie vectorielle peut s'avérer largement suffisante pour des randonnées sur chemins parfaitement balisés, dans de bonnes conditions météorologiques.
Mais pour du hors-sentier, ou dans le brouillard, rien ne vaut les détails très précis d'une vraie carte IGN au 1/25000°. A condition toutefois de savoir la lire, mais là est un autre débat ...

Un autre article sur un sujet similaire, pour choisir entres cartes IGN et cartes OSM.