De Beuil à Touët-sur-Var

Des contreforts du Mont Mounier jusqu'à la plaine du Var, cette traversée du nord au sud permet de visiter de nombreux paysages, ainsi que trois villages méconnus : Pierlas, Lieuche et Thiéry.

Sans difficulté particulière, cette randonnée est quand même longue de 30 kilomètres, et à Lieuche, au moment d'aborder les deux dernières montées de 200 puis 250 mètres, il reste encore 10 kilomètres à parcourir …


Localisation : Moyen Var
Dénivelé : 1200 mètres positifs, 2300 mètres négatifs, sur 30 kilomètres
Départ : Touët-sur-Var, arrêt de bus

Départ de Beuil fleuri
Départ de Beuil fleuri
Pierlas
Pierlas
Lieuche
Lieuche
Thiery
Thiery

Comme pour notre traversée Fenestre, Gordolasque et Merveilles, nous allons utiliser le Randobus du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, en l'occurrence la ligne 770, pour nous amener de Touët-sur-Var jusqu'à Beuil. Et nous reviendrons à pied à notre point de départ.

De Beuil à la Tête de Pommier

Traverser le village de Beuil jusqu'à son extrémité est, à la balise 49. Le sentier redescend à travers les lacets de la route, jusqu'à la balise 58. De là, une agréable promenade nous fait découvrir tour à tour les hameaux de St-Ginié, la Moute, St-Pierre et les Granges du Pommier. Ensuite, une agréable montée de 350 mètres nous amène à la Tête du Pommier (1.913 mètres), le sommet de la journée.

De la Tête de Pommier à Pierlas

Redescendre à la Baisse de Clari, puis filer plein sud, par un sentier à flanc de la Tête de Giarons puis des Cluots. Ne pas trop se préoccuper du balisage approximatif en arrivant vers la Serre, mais bien descendre à l'intérieur du hameau avant de bifurquer à gauche. Arrivé à la Combette, l'on découvre Pierlas, que l'on atteint par un sentier qui plonge dans la vallée.

De Pierlas à Lieuche

Quitter Pierlas par la D428 qui part au sud, pour le seul petit kilomètre de bitume de la journée. Au très joli pont à la balise 112, s'élever par le sentier muletier qui franchit la Crête de la Pelau, et descend dans un environnement un peu aride jusqu'au Clot de Marre (qui sert de dépotoir d'engins de chantier). La piste nous amène à Lieuche, en contournant la dernière colline avant d'arriver au cimetière.

De Lieuche à Thiéry

Traverser (c'est vite fait) Lieuche, et guetter, à environ 250 mètres après la dernière maison, le sentier qui quitte la route pour descendre dans le vallon (une balise aurait été la bienvenue à cette endroit). Un deuxième joli petit pont permet de traverser la Chaudanne. De là, il reste encore deux montées, l'une de 200 mètres, l'autre de 250 mètres. La première nous mène à la Baisse du Grand Palier, d'où nous plongeons immédiatement vers le Ruisseau de l'Arsilane, et la seconde nous remonte jusqu'à Thiery.

De Thiéry à Touët-sur-Var

A Thiéry, ne pas hésiter à trouver un peu de réconfort à l'Auberge de Thiéry, car il reste encore un peu de chemin à parcourir. De la Chapelle St-Roch, peu après l'auberge, rejoindre la balise 87 et suivre le sentier ou la piste en direction de la Chapelle St-Jean. Toujours la piste jusqu'à la balise 41, où le mauvais sentier nous fait hésiter à rester sur la piste jusqu'à la balise 42, mais l'idée aurait été mauvaise, car après quelques mètres, le sentier qui va directement à la Baisse de Thiéry est très confortable.

A la Baisse de Thiéry, avec une balise vandalisée, bien partir plein sud dans le vallon, et ne pas suivre la piste qui continue à l'ouest. Même s'il reste encore 500 mètres de dénivelé à perdre, la descente est rapide dans une forêt dense, au sentier un peu recouvert de végétation, mais aucun risque de se perdre.

La dernière belle surprise de la journée est de soudain découvrir au détour d'un virage le Var, puis dans le virage suivant de s'apercevoir que l'on est juste au-dessus (au sens premier du terme) de Touët-sur-Var.



[Télécharger la trace GPX]

Autres idées de randonnées pas loin ...